Quels sont les principaux mécanismes de la défiscalisation immobilière ?

En plus de vous constituer ou d’accroître votre patrimoine immobilier, le principal intérêt de la défiscalisation immobilière consiste à vous offrir l’opportunité de réduire vos impôts. Cette optimisation fiscale est rendue possible par différents mécanismes.


• L’abattement fiscal : il correspond à un pourcentage forfaitaire soustrait à votre impôt sur le revenu. Il s’agit d’une réduction de votre base imposable, vous permettant d’être uniquement taxés sur une partie, et non sur l’ensemble, de vos revenus.


La réduction d’impôt : elle représente une diminution de votre impôt à payer suite à des dépenses engagées.

Le crédit d’impôt : il s’agit là aussi d’une déduction de l’impôt calculé. Toutefois, contrairement à la réduction d’impôt, le Trésor public rembourse le surplus si la somme des dépenses est supérieure à l’impôt dû.


•Le déficit fiscal : il s’acquiert lorsque les charges (frais, amortissements, etc.) sont supérieures aux revenus liés à votre bien immobilier (dans des cas très précis). L’activité est alors considérée comme déficitaire et vous permet de bénéficier d’un avantage fiscal.


•L’exonération : il s’agit d’une dispense, totale ou partielle, d’un impôt à payer. En matière d’immobilier, vous pouvez bénéficier d’une exonération de l’impôt sur la plus-value, sous certaines conditions.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour nous permettre de vous offrir la meilleure expérience.